Chercher
 
    Accueil » Pays d'intervention » Niger » La vannerie à Diffa, Agadez, Tillabéry
 

Anne-Yvonne Bureau, artisane et sculptrice en vannerie contemporaine

Troisième mission réalisée du 2 au 30 septembre 2012

« Le challenge est de taille mais la volonté rime avec Espoir. Bonne chance à tous et toutes. »

Deuxième mission réalisée du 15 avril au 20 mai 2012

Première mission réalisée du 23 octobre au 21 novembre 2011

« Ensemble, elles ont perfectionné leurs spécificités. Au travers du thème de la féminité, elles ont commencé à entrevoir le travail de recherche autour de la création. »


En savoir plus

Le carnet de la troisième mission de l'artisane sans frontières en 2012

Le carnet de la deuxième mission de l'artisane sans frontières en 2012

Le carnet de la première mission de l'artisane sans frontières en 2011

Le blog d'Anne-Yvonne

L'interview d'Anne-Yvonne sur ses trois missions au Niger

Les résultats de la première mission vannerie à destination des artisanes de Dosso réalisée par Sandrine Dole


 
Compagnonnage artisanal : mission vannerie à destination des artisanes de Diffa, Agadez et Tahoua
  

Diagnostic

  • Matière difficile d’accès et donc plus coûteuse en saison des pluies, qualité médiocre récupérée (balais, anses)
  • Problèmes de fixation des colorants chimiques probablement liés au mode de conservation des teintures
  • Bonne maitrise des techniques pratiquées ; aucun soin accordé aux finitions ; diversification très faible, voire hyperspécialisation ; adoucissement et meilleure harmonie des couleurs à Tahoua après première mission
  • Non respect des règles de sécurité, aucune notion de fixation des prix, valorisation du travail, suivi clientèle
  • Faiblesse vis-à-vis des revendeurs, concurrence avec le plastique, aucune stratégie de commercialisation, ventes à perte ; le fonctionnement en groupe peut être un atout

Apports

  • Sensibilisation aux mélanges nécessaires pour l’obtention de certaines couleurs, document récapitulatif
  • Recherches en vannerie tressée et spiralée, mélange des matériaux pour des produits de qualité, accent sur les finitions, travail autour de la féminité
  • Diversification importante. Diffa : collection de bijoux haut de gamme, étagères, embouts pour tringles à rideaux ; Agadez et Tahoua : sacs cuir/vannerie, dessous de plat, coussin ergonomique
  • Responsabilisation d’une artisane par localité pour le suivi de la qualité, séances d’autocritique, sensibilisation au suivi clients et produits et à la valorisation du travail
  • Sensibilisation à l’appui de partenaires en commercialisation ; création d’un groupe national de vannières « Ana »

Actions collectives

  • Poursuivre le travail sur la créativité, la qualité et les finitions, la fixation des colorants ; revoir le calcul des prix des produits ; dispositif de stockage
  • Suivi des décisions d’épargne du groupement « Ana » et accompagnement dans la mise en œuvre de projets
  • Marque pour les produits et collections créés, suivi des opportunités commerciales, mécanismes de commercialisation spécifiques par produit
  • Formations de formatrices, centre de documentation, centre de formation, points de vente…

 


Compagnonnage artisanal : mission vannerie à destination des artisanes de Dosso et Tillabéry
  

Diagnostic

  • Matière première accessible mais long travail de préparation, problèmes de fixation des couleurs (Tillabéry), des améliorations avaient été obtenues lors de la première mission à Dosso sur cette problématique
  • Maitrise d’une technique, manque de confiance dans la créativité, persistance du problème posé par les mauvaises finitions ;
  • Conditions de travail pénibles, nécessité de penser l’ergonomie au travail ; grosses lacunes en comptabilité, fiscalité, suivi clientèle
  • Pas de lieu unique de production, manque de stratégies commerciales, les artisanes cassent le marché en bradant les produits, répondent à quelques commandes

Apports

  • Expérimentations à base de sel et vinaigre pour une meilleure fixation des couleurs, utilisation de moules pour des pièces rigides, régulières et plus solides
  • Important travail sur la qualité des finitions (liens invisibles), apprentissage du tissage spiralé (Tillabéry), étude du volume, mélange des matériaux
  • Produits innovants utilitaires, fonctionnel et, esthétique (étagère démontable) ; enrichissement des collections « Bon appétit » (cloche de protection des aliments) et « AYB » (bijoux, sacs vannerie-cuir, chapeaux)
  • Ouverture d’un compte épargne et création du groupement « Ana » pour des projets collectifs, mini-exposition : vente de deux sacs à 39000 FCFA

Actions collectives

  • Formations avec l’appui du SAFEM et des DRA : formation de formatrices, alphabétisation, gestion et commercialisation, petites-séries avec encadrement
  • Activités dans le cadre du groupement « Ana » : image de marque, labellisation et certification, nouvelles gammes de produits, évènements pour la sauvegarde de la vannerie du Niger…
  • Création à frais partagés d’un lieu dédié à la production avec espace de stockage et mini-boutique

 


Compagnonnage artisanal : mission vannerie à destination des artisanes de Diffa, Agadez, Tillabéry
  

Diagnostic

  • Solidité et esthétisme variables en fonction de la matière utilisée, utilisation de teintures chimiques
  • Manque d’exploitation des potentialités techniques et créatives (hyperspécialisation), aucune importance accordée aux finitions
  • Manque de valorisation du travail : aucune notion de calcul des coûts et des prix de revient
  • Forte concurrence avec les produits en plastique et problèmes de transport (coût et volume) pour un accès à des marchés hors région d’origine

Apports

  • Essais de teintures naturelles avec de l’oignon
  • Travail sur le dessin, le volume, l’inversion des protocoles
  • Expérimentations de mélange des matériaux et des techniques
  • Sensibilisation à la valorisation du temps de travail, à la valeur et au prix des produits
  • Mélange des groupes pour un partage des compétences inter-régions
  • Recherche créative autour du thème de la féminité, collection « AYB » pour un positionnement sur le marché haut de gamme

Actions collectives

  • Approfondir le travail sur la créativité, le design et la qualité ; mettre en place une structure de formation autour des métiers de la création
  • Organiser une formation en gestion avec l’appui du GIE DANI
  • Accompagner les artisanes dans la création d’un compte commun pour constituer un fonds de roulement
  • Favoriser l’adhésion des trois groupes au GIE DANI pour bénéficier d’un appui en matière de commercialisation
  • Propriété intellectuelle : protéger les prototypes avant leur exposition, fixer les prix des produits réalisés